samedi 25 septembre 2010

Au secours : mais en quelle langue?

Cet audio traite des problèmes de compréhension de quelques appels au numéro de secours 112 à Bruxelles, et je l’ai trouvé très intéressant parce que les opérateurs ont quelques fois beaucoup de difficultés pour comprendre les personnes qui parlent des langues différentes ou qui parlent avec des accents que ne sont pas très clairs. Je crois que ce sera un problème difficile à résoudre parce que dans ce cas, à Bruxelles, c’est difficile que toutes les personnes parlent une des langues officielles, et même s’il y avait quelqu’un pour faire la traduction ou s’il y avait des opérateurs qui parlaient des langues inconnues, je pense qu’il serait encore compliqué de traiter des personnes qui ne peuvent pas bien s’exprimer. Maintenant le numéro 112 est seulement pour appeler les pompiers, mais d’ici 2012, ce numéro recevra aussi les appels de la police, un autre défi pour le 112 parce qu’il faudra maintenir l’efficacité et traiter toutes les demandes rapidement.

Audio

mardi 21 septembre 2010

Le Mexique commémore le 25ème anniversaire du séisme de 1985

Dans l’article il y a une ligne qui a beaucoup attiré mon attention, "ce qui s'est passé lors du séisme de 1985 ne se reproduira jamais", ces sont des mots que le maire de la ville de Mexico, Marcelo Ebrard a dit dans un discours. Je crois qu’une personne publique comme Ebrard doit être plus soigneuse et plus prudente avec ses commentaires parce que c'est bien connu que la ville de Mexico n’est pas prête pour affronter un séisme comme celui de 1985. On comprendra que en face d’un microphone ou d’un caméscope des fonctionnaires publics disent et font tout pour bien garder leurs intérêts, mais je crois que Ebrard sait bien que si aujourd’hui se produisait un séisme de magnitude 8.1 ici dans la ville de Mexico, il y aurait beaucoup plus de victimes qu'en 1985, parce que nous ne sommes pas prêts, des exercices de préparation avec la participation des milliers de bâtiments n’est pas suffisante pour être prêt.