mardi 21 septembre 2010

Le Mexique commémore le 25ème anniversaire du séisme de 1985

Dans l’article il y a une ligne qui a beaucoup attiré mon attention, "ce qui s'est passé lors du séisme de 1985 ne se reproduira jamais", ces sont des mots que le maire de la ville de Mexico, Marcelo Ebrard a dit dans un discours. Je crois qu’une personne publique comme Ebrard doit être plus soigneuse et plus prudente avec ses commentaires parce que c'est bien connu que la ville de Mexico n’est pas prête pour affronter un séisme comme celui de 1985. On comprendra que en face d’un microphone ou d’un caméscope des fonctionnaires publics disent et font tout pour bien garder leurs intérêts, mais je crois que Ebrard sait bien que si aujourd’hui se produisait un séisme de magnitude 8.1 ici dans la ville de Mexico, il y aurait beaucoup plus de victimes qu'en 1985, parce que nous ne sommes pas prêts, des exercices de préparation avec la participation des milliers de bâtiments n’est pas suffisante pour être prêt.

2 commentaires:

  1. Le mardi passé on a fait un exercice d'urgence en cas de tremblement de terre à L'université, et comme tu as bien dis, on a aucune préparation, et la planification est mauvaise!!

    Il est triste d'admettre que malgré le sisme du '85,on n'ai pas aprris à adopter un culture de prevention correcte,et que la plupart du temps, nous n'apprenons pas des erreur du passé.

    RépondreSupprimer
  2. Ce jour j'étais à l'école. Il a été impactant. Je ne vais jamais l'oublier.
    La question fondamentale posée par le grand public était de savoir si un séisme peut être prédit ou non.

    Je crois que la prévision des séismes constitue l’un des problèmes les plus difficiles en Sciences de la Terre (géologie). La raison provient de la nature même des séismes, comme le relâchement soudain des contraintes accumulées dans la lithosphère, dont le déclenchement n’est pas bien compris et qui est très difficile à prévoir. Malgre la technologie actuelle.

    RépondreSupprimer